De tout, de rien et parfois du linge sale lavé en public.
Confessions et tribulations d'une fille qui avait 18 ans lors du premier billet.
Un défouloir comme il n'y en a pas d'autre.

For those who speaks English some articles are translated.
They are all ordered under the section "ENGLISH". Enjoy!

samedi 31 décembre 2011

A day under "ilargia"

Today it's the 31st...
And I'm thinking "ilargia"
[...]












vendredi 30 décembre 2011

INVENTAIRE 2011

La fin de l'année.
Cette fois la Saint Sylvestre ne sera pas synonyme de fête. J'ai décidé de travailler : j'ai trouvé une mission de baby-sitting. Si je ne finis pas trop tard alors j'irais au pub pour un petit verre de 1er Janvier.

La fin de l'année.
C'est aussi le temps des bilans.

1/ J'ai commencé l'année en Angleterre et j'ai adoré !
2/ Je me suis finalement envolée pour l'Irlande en mi-Mai (jusqu'en Novembre) et ai passé les meilleurs six mois de ma vie !
3/ Une année sous le thème de la langue Anglaise donc et de la découverte de cultures différentes, bien qu'Européenne. De belles amitiés ont vu le jour, un amour s'en est allé, de nombreuses questions se sont posées, quelques orages dans le Sud.
4/ En général, je suis contente de mon année. Et ça c'est une Justine positive qu'il faut applaudir (car ce n'est pas souvent, einh !).

5/ N'oublions pas la sélection de mes articles de blog préférés :
- Facebook veut gâcher ma vie
- Ces vieilles histoires qui se répètent
- Orange and Sunshine

6/ Et vous, quel est votre bilan ?

Clara and I at the EasyCork BBQ (69!!)

Rachel and I in Where is Wally World Record
Angela and I for Cork Jazz Festival

This New Year eve won't be time to party for me. I've decided to work: I found some baby-sitting to do. If I don't finish too late, then I'll go to a pub for a little 1st January's drink!

The end of the year must be time for conclusions :
I've started the year in England and I loved it! I finally flew to Ireland in mid-May (and stayed till November) and spent the best six months of my life !

I want to thank you so much the WONDERFUL people that I met in Cork. You lighted up my life you have no idea !

Cristian, Kobe and I at Fitgerald park by a wonderful day

At EasyCork BBQ with my wonderful housemates Lillo and Juan
Murphy's Festival with Rachel

And thanks for : laughs, ice cream, confort, DVD evenings, experiences shared, history classes, Dublin, Spanish lessons, chocolate cake, necklaces, colouring book and finally friendship and trust ! Love you all : )


It has been a year under the English language so, discovering different culture. I've made very good friendship but a lover had gone. I've been asking myself too many questions and sometimes South West of France was "synonym of storm"...
But anyway, I'm quite happy with my year !

What about you ? Let me know : )

mardi 27 décembre 2011

Résolution essentielle

Vivez-vous ou existez-vous seulement ?
Éteins la T.V., écartes toi de l'Internet, voyage, redécouvre ce qui est important, ouvre ton cœur, affronte tes peurs, quand tu souffres, souffres, ralentis, parle avec les personnes âgées (surtout les grands-mères).
Ne sois pas un fantôme en vie...

Photo prise à Cork en Irlande, en face de ma salle de sport.

Le temps des CD deux titres

At 9 years old I bought my first single ever with my own pocket money. It was Baby One More Time from Britney Spears. Today I'm still having an eye on her work. She would stay my childhood dreaming star! I think she had had a hard time with a lot pressure but still, her voice is gorgeous.

My last heart is for her song Criminal.
The lyrics break with the previous songs where she was often singing about loneliness and pressure.


A 9 ans j'ai acheté le premier single de ma vie. C'était Baby One More time de Britney Spears.
Aujourd'hui j'ai toujours un œil sur ces dernières sorties. Je n'y peux rien c'est la star de mon enfance ! Cela dit, si elle n'a pas toujours eu de chance et beaucoup de pression médiatique, sa voix est toujours aussi belle.

Mon dernier coup de cœur est pour sa chanson Criminal.
Les paroles rompent avec l'éternelle appel de détresse et de solitude, omniprésents dans ces chansons précédentes.

Listen to it acapella :
Britney-Criminal-StudioAcapella by manolo-cipriani


Video clip set in London:

mardi 13 décembre 2011

(Re)Chercher du travail : La non-méthode


En France, 1 personne = 1 code ROME
Un petit code de quatre chiffre plus une lettre qui défini un métier.

Attention à Brac à d'Abra Hôtesse d'accueil = M1601
Ah mais non mon grand, tu n'as pas encore tout compris, il faut encore choisir entre :

Agent / Agente d'accueil
Agent / Agente d'information
Chargé / Chargée d'accueil
Employé / Employée d'accueil
Hôte / Hôtesse
Hôte / Hôtesse d'accueil
Hôte / Hôtesse d'accueil bilingue
Hôte / Hôtesse d'accueil standardiste
Hôte / Hôtesse d'accueil standardiste bilingue
Standardiste
Standardiste bilingue
Steward / Hôtesse au sol

Parce que Pôle Emploi vous accompagne dans votre démarche de vie, il va bien te faire chier avec ces catégorisations pourries.
Attention, c'était la minute "je parle mal, éloigné vos enfants de l'écran, merci."

Retour d'Irlande + 4 semaines

AAaaaaaaaaahhihiihhiqqqueeeeeeeeeeeeeeeee !
uuuuuuuiuiiiiiiiuhggggggggrhhhhhhhhhhhhhhjj !
(cris de peine en Gaélique...)

Waterville ou le bord de mer dont Charlie Chaplin est tombé amoureux.

jeudi 13 octobre 2011

Orange and sunshine

Une femme, c'est envahie par des chagrins qui ne sont pas les siens ; ou qui sont aussi dans des tas d'autres gens. [Justine]

Ce film divisera la population en trois :
1 - Ceux qui n'iront jamais le voir à cause du thème.
2 - Ceux que ça bouleversent mais qui reprennent leur vie après 15 minutes.
3 - Ceux que ça bouleverse mais qui décident à partir de là d'être quelqu'un.

Je veux être utile au monde, moins prétentieusement aux gens proches ou éloignés de moi. Je veux comprendre, me battre et parler pour la vérité, quitte à m'oublier, à être puni. Je ne veux pas prétendre, mais être quelqu'un de bien.


This film would divide population in three types:
1 - Those who would never going to watch it because of the theme.
2 - Those who would be distress but go back to their life after 15 minutes.
3 - Those who would be distress but who will decide to become someone.

I want to be useful for the world, or better say to the people - those close or far from me. I want to understand, fight and speak for the truth, even if it means I would not longer exist for myself only or that I will be punish for acting. I do not want to pretend being someone good, I do want to be.

Pencil it in! - 5

We worked from pictures. We had to add character to them as we were trying to remember a dream or similar. Mine take their inspiration from St Jean De Luz, my childhood town.



By Justine

dimanche 2 octobre 2011

Ces vielles histoire qui se répètent







<< My favourite is being my mummy's baby. Now the attention is going to my little brother>>

said the little girl who could have been me.

dimanche 25 septembre 2011

Nice to meet you

- "How old are you?"
- "22."
- "Gosh! Wahou! You are young!"
- "Ah."

Quand on sort "du système" scolaire, faut accepter de se faire critiquer pour tout et rien surtout pour rien, surtout parce qu'on est jeune. (Bah toi t'es vieux et j'te le reproche pas, si ?)

"Aaaaaaaah !, mais tu es jeune c'est nooooormal"

[ cf. : que tu sois perdue - qu'on te prennes en martyre - que tu n'obtiennes pas ce que tu veux - que t'es envie d'tirer une balle - que tu n'es pas envie d'écouter les conseils (débiles) de Grands (pas plus intelligents) - blAblAblA ]

Je ne sais pas si c'est nooooormal mais Toi en tout cas, tu m’agaces à me prendre pour un bébé.

Oui, apparemment je suis trop jeune pour "me prendre la tête" et savoir ce que je veux.
Mais je suis assez âgée pour marcher seule sous la pluie sans que personne ne m'attende à la maison, pour prendre des décisions difficiles, pour vivre seule, pour prétendre aimer les responsabilités, pour m'inventer une confiance en moi.

Avec tout ça je ne sais pas ce que je suis censé faire ou non.
[...]
Je me sens flotter, insatisfaite et toujours ennuyée.

"Oui, oui, nice to meet you too."

mercredi 14 septembre 2011

Pencil it in! - 1


I following some drawing classes at he gallery.
My drawing skills are not (totally) dead... hurrah!
Every Wednesday from 1 to 2 at the Lewis Gluckman Gallery.
By Justine

dimanche 11 septembre 2011

En bande de pintades on se sent invinsible

Le travail dans une boîte de nuit c'est nul.

J'suis ramasseuse de verres et vérifieuse des toilettes aussi.
C'est nul, ça pu, c'est collant et c'est payé 9 euros de l'heure.
En travaillant là-bas j'ai une vue assez effrayante du monde et bien ce monde je ne l'aime pas. Et puis, c'est vulgaire comme travail.

Sous prétexte que c'est un lieu sombre, que l'alcool y coule à flot, que la "dance music" parle de sexe et de femmes faciles, les homme pensent que je fais partie du "menu" et se permettent certains contact physique avec ma personne.
J'en ai beugné un hier soir, il a rien comprit.
Je n'en dis pas plus sur l'attitude des filles... La tête dans les toilettes, le vomi, c'est dégeu -
Comment peut-on avoir si peu de respect pour soi-même ?

Décidé j'arrête ce boulot... Je refuse d'être traité comme du poulet rôti plus longtemps.
Faut pas déconner.


vendredi 9 septembre 2011

Mother's tong

" Être adulte c'est avoir pardonné à ses parents "
Johann Wolfgang von Goethe.


Un jour, il faudra bien...

lundi 5 septembre 2011

Identité nationale

Quand vous êtes Française à l'étranger, il y a tout un tas de questions (souvent les mêmes) que l'on vous posera et auxquelles vous devait être prête. L'une concerne ma "fierté" d'être Française.

Euh non...
Si être nationaliste c'est chanter la Marseillaise et porter un tee-shirt avec le drapeau Français, alors non je ne suis pas nationaliste.

Oui, ben la France je l'aime bien, parfois.
Cependant j'ai eu un break-down vers mes 19 ans car j'ai pris conscience que la France n'était pas si parfaite. J'ai aussi réalisé qu'être Français avait une connotation raciste dans beaucoup pays, que c'était un gouvernement qui mentait, que ce n'était PAS le pays des Droits de l'Homme, que la seule valeur dont nous pouvions être fier était la Cuisine (que je réalise plutôt bien d'ailleurs...).


Je voudrais en venir à la nécessité d'avoir une carte d'Identité Nationale.

Alors je sais vaguement que nous avons une lois idiote qui dit que pour prouver ta nationalité Française on remontra jusqu'à la nationalité de tes quatre grand-parents.
D'accord, mais si l'on me retire mon identité Française : qui serais-je, que serais-je ? Comment vit-on sans identité Nationale ?

Je pensais, en relation avec plusieurs films sur la Seconde Guerre Mondiale que j'ai vu, que les Français ne souhaiteront jamais renoncer à leur carte d'Identité Nationale. Nous avons subit cette période terrible où l'on devait "prouver" qui l'on était, que nous avions le droit de vivre dans ce pays. Mais qui est-on ?

En Angleterre, les gens n'ont pas de carte d'identité Nationale. Comment savent-ils qui ils sont ? Comment se détermine leur identité ?
Et nous alors, les Français ? Est-ce qu'un bout de plastique, parfois rogné dans les coins, est bien utile ?

Recherche dans le dictionnaire, en quête d'éclairement...

IDENTITÉ :
Caractère de ce qui demeure identique ou égal à soi-même dans le temps (identité personnelle).
Conscience de la persistance du moi : "Il s'opère des changements continuels en nous (...) et néanmoins nous avons toujours le sentiment de notre identité. Qu'est-ce donc qui atteste cette identité, si ce n'est le moi toujours le même." - Staël, Allemagne.

IDENTITÉ NATIONALE :
Ensemble des traits ou caractéristiques qui, au regard de l'état civil, permettent de reconnaître une personne et d'établir son individualité au regard de la loi :
"On n'a trouvé sur lui aucun papier qui permette d'établir son identité." - Gide, Caves Vatican
"On m'a encore fait décliner mon identité." - Camus, Étranger.

Quelle relation établir entre ces deux notions ?

N'ai-je une identité que parce qu'elle est aussi Nationale ?
Qui suis-je quand aucun pays ne me reconnaît comme vivant sur son territoire ?


« Français » est un court métrage de Claire Koç qui traite de façon décalée mais frontale la question de savoir ce que c'est que d'être Française ou Français. Avec François Bégaudeau en guest star sans humour !



video

mercredi 31 août 2011

La Justine, elle est multi-task

Vivre en Irlande, être French et opportuniste vous ouvre les portes... de la cuisine.

Aujourd'hui je suis commis de cuisine en pâtisserie !
Je coupe des pommes, fait des crumbles, du pain au céréales, des scones (vous savez ces pains Anglais avec lequel on accompagne son thé sur les coups de 5 heures ?)...
Ben oui : je suis "multi-task" moi (you understand?).
Enfin, je suis quand même hyper, méga, supra contente parce que, bien que la plus part de mes collègues Européens soient venus en Irlande pour apprendre l'Anglais, je suis personnellement venus ici pour faire le plein d'expériences en tout genre - et ça marche !

mardi 30 août 2011

Facebook veut gâcher ma vie...

Je suis là, mon ordi portable sur les genoux à vagabonder sur mon réseaux social favoris...Les photos de la fête de machin par-ci, des blogs de mode par-là... Ouah ! Leurs vies ont l'air fabuleuses. Et moi je suis en pyjama, pas maquillée, ni coiffée et en plus je ronge mes ongles... Naze.

Alors y'a deux solutions :
- leurs vies sont vraiment géniales ;
- leurs vies sont "normales" mais ils se poussent à les rendre FABULEUSES ; ou pour faire jalouser le monde, ou pour se rassurer. Dans ce cas je prends quand même un plaisir triste et masochiste à passer des heures en ligne à chercher le pourquoi du comment je ne puis être heureuse comme eux (parce que tu focalises trop... banane!).

Oui, Facebook gâche ma vie. Plus je suis triste plus il m'enfonce.
Le pire c'est que j'en suis maillon actif. La dépression des réseaux sociaux parait que ça s'appelle... A cause de lui, je ne sais plus ce que je veux.
Je veux seulement copier, égaler, gagner, me montrer, paraître... Je suis perdue, nous sommes perdus, nous sommes une société perdue et nous courront toujours sans réfléchir.

Voit la vidéo, prise sur le site www.philomag.com


video