De tout, de rien et parfois du linge sale lavé en public.
Confessions et tribulations d'une fille qui avait 18 ans lors du premier billet.
Un défouloir comme il n'y en a pas d'autre.

For those who speaks English some articles are translated.
They are all ordered under the section "ENGLISH". Enjoy!

dimanche 25 septembre 2011

Nice to meet you

- "How old are you?"
- "22."
- "Gosh! Wahou! You are young!"
- "Ah."

Quand on sort "du système" scolaire, faut accepter de se faire critiquer pour tout et rien surtout pour rien, surtout parce qu'on est jeune. (Bah toi t'es vieux et j'te le reproche pas, si ?)

"Aaaaaaaah !, mais tu es jeune c'est nooooormal"

[ cf. : que tu sois perdue - qu'on te prennes en martyre - que tu n'obtiennes pas ce que tu veux - que t'es envie d'tirer une balle - que tu n'es pas envie d'écouter les conseils (débiles) de Grands (pas plus intelligents) - blAblAblA ]

Je ne sais pas si c'est nooooormal mais Toi en tout cas, tu m’agaces à me prendre pour un bébé.

Oui, apparemment je suis trop jeune pour "me prendre la tête" et savoir ce que je veux.
Mais je suis assez âgée pour marcher seule sous la pluie sans que personne ne m'attende à la maison, pour prendre des décisions difficiles, pour vivre seule, pour prétendre aimer les responsabilités, pour m'inventer une confiance en moi.

Avec tout ça je ne sais pas ce que je suis censé faire ou non.
[...]
Je me sens flotter, insatisfaite et toujours ennuyée.

"Oui, oui, nice to meet you too."

mercredi 14 septembre 2011

Pencil it in! - 1


I following some drawing classes at he gallery.
My drawing skills are not (totally) dead... hurrah!
Every Wednesday from 1 to 2 at the Lewis Gluckman Gallery.
By Justine

dimanche 11 septembre 2011

En bande de pintades on se sent invinsible

Le travail dans une boîte de nuit c'est nul.

J'suis ramasseuse de verres et vérifieuse des toilettes aussi.
C'est nul, ça pu, c'est collant et c'est payé 9 euros de l'heure.
En travaillant là-bas j'ai une vue assez effrayante du monde et bien ce monde je ne l'aime pas. Et puis, c'est vulgaire comme travail.

Sous prétexte que c'est un lieu sombre, que l'alcool y coule à flot, que la "dance music" parle de sexe et de femmes faciles, les homme pensent que je fais partie du "menu" et se permettent certains contact physique avec ma personne.
J'en ai beugné un hier soir, il a rien comprit.
Je n'en dis pas plus sur l'attitude des filles... La tête dans les toilettes, le vomi, c'est dégeu -
Comment peut-on avoir si peu de respect pour soi-même ?

Décidé j'arrête ce boulot... Je refuse d'être traité comme du poulet rôti plus longtemps.
Faut pas déconner.


vendredi 9 septembre 2011

Mother's tong

" Être adulte c'est avoir pardonné à ses parents "
Johann Wolfgang von Goethe.


Un jour, il faudra bien...

lundi 5 septembre 2011

Identité nationale

Quand vous êtes Française à l'étranger, il y a tout un tas de questions (souvent les mêmes) que l'on vous posera et auxquelles vous devait être prête. L'une concerne ma "fierté" d'être Française.

Euh non...
Si être nationaliste c'est chanter la Marseillaise et porter un tee-shirt avec le drapeau Français, alors non je ne suis pas nationaliste.

Oui, ben la France je l'aime bien, parfois.
Cependant j'ai eu un break-down vers mes 19 ans car j'ai pris conscience que la France n'était pas si parfaite. J'ai aussi réalisé qu'être Français avait une connotation raciste dans beaucoup pays, que c'était un gouvernement qui mentait, que ce n'était PAS le pays des Droits de l'Homme, que la seule valeur dont nous pouvions être fier était la Cuisine (que je réalise plutôt bien d'ailleurs...).


Je voudrais en venir à la nécessité d'avoir une carte d'Identité Nationale.

Alors je sais vaguement que nous avons une lois idiote qui dit que pour prouver ta nationalité Française on remontra jusqu'à la nationalité de tes quatre grand-parents.
D'accord, mais si l'on me retire mon identité Française : qui serais-je, que serais-je ? Comment vit-on sans identité Nationale ?

Je pensais, en relation avec plusieurs films sur la Seconde Guerre Mondiale que j'ai vu, que les Français ne souhaiteront jamais renoncer à leur carte d'Identité Nationale. Nous avons subit cette période terrible où l'on devait "prouver" qui l'on était, que nous avions le droit de vivre dans ce pays. Mais qui est-on ?

En Angleterre, les gens n'ont pas de carte d'identité Nationale. Comment savent-ils qui ils sont ? Comment se détermine leur identité ?
Et nous alors, les Français ? Est-ce qu'un bout de plastique, parfois rogné dans les coins, est bien utile ?

Recherche dans le dictionnaire, en quête d'éclairement...

IDENTITÉ :
Caractère de ce qui demeure identique ou égal à soi-même dans le temps (identité personnelle).
Conscience de la persistance du moi : "Il s'opère des changements continuels en nous (...) et néanmoins nous avons toujours le sentiment de notre identité. Qu'est-ce donc qui atteste cette identité, si ce n'est le moi toujours le même." - Staël, Allemagne.

IDENTITÉ NATIONALE :
Ensemble des traits ou caractéristiques qui, au regard de l'état civil, permettent de reconnaître une personne et d'établir son individualité au regard de la loi :
"On n'a trouvé sur lui aucun papier qui permette d'établir son identité." - Gide, Caves Vatican
"On m'a encore fait décliner mon identité." - Camus, Étranger.

Quelle relation établir entre ces deux notions ?

N'ai-je une identité que parce qu'elle est aussi Nationale ?
Qui suis-je quand aucun pays ne me reconnaît comme vivant sur son territoire ?


« Français » est un court métrage de Claire Koç qui traite de façon décalée mais frontale la question de savoir ce que c'est que d'être Française ou Français. Avec François Bégaudeau en guest star sans humour !



video